"Bois d'Ebène" de Jean-Baptiste Bester (éd. Presses de la Cité)

Publié le par elodie Ker

 Jean-Baptiste Bester était notre invité samedi  2 août pour  nous parler de son premier roman "Bois d'Ebène" sorti aux éditions Presses de la Cité ( Production Jeannine Balland )

L'histoire :
Depuis presque deux siècles, les Karadec prospèrent grâce à la canne à sucre. Dans leur plantation d'Anse Cafard, des centaines d'hommes et de femmes originaires d'Afrique s'échinent au rythme du fouet. Entre ses deux fils, Anselme de Karadec, patriarche redouté, a choisi son successeur : ce sera Fabien, le cadet, réputé pour sa cruauté. Mais, au cours d'une foire aux esclaves, le destin du nouveau maître d'Anse Cafard bascule lorsqu'il croise le regard de la belle et fière Amaya. Pendant ce temps, au coeur de la forêt qui couvre les montagnes, là où les Blancs ne s'aventurent jamais, les esclaves en fuite préparent le soulèvement général...
Du Diamant aux contreforts de la montagne Pelée, Jean-Baptiste Bester fait revivre la Martinique des esclaves, des colons, des sorciers vaudous et la révolte désespérée des nègres marrons à travers le récit d'une impossible histoire d'amour.

L'auteur :
Jean-Baptiste Bester a d'abord été assistant réalisateur sur plusieurs longs métrages, travaillant aux côtés de metteurs en scène prestigieux tels que Samuel Fuller. Passionné de cinéma mais aussi de musique, de théâtre et de littérature, il admire Alexandre Dumas et Jules Verne, qui lui ont donné le goût de l'histoire et des grands récits d'aventure. Bois d'ébène est son premier roman publié.

"Bois d'ébène" nous entraîne dans une période sombre de la Martinique... l'esclavage. Le lecteur se retrouve au début du XIXème siècle, sur l'une des plus belles plantations de canne à sucre de l'île. On suit les aventures ô combien dangereuses des différents protagonistes (colons mais aussi esclaves), entre amour, haines, héritages et liberté. 
Un superbe roman que l'on ne lâche tant l'intrique et le rythme y sont soutenus!

 

+ d'infos sur www.pressesdelacite.com 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article